Qui a dit que les orienteurs ne savaient pas courir ?

Qui n’a jamais entendu un coureur à pied revenant d’une initiation CO en marmuinant : « oui bon d’accord, je sais peut être pas lire une carte mais les coureurs d’orientation eux, ne savent pas vraiment courir« . Bhim, 2€ dans la boite à clichés ! Trop facile de comparer ces athlètes à des randonneurs avec une boussole autour du cou*. Heureusement, les orienteurs peuvent compter sur leurs élites pour montrer que la course d’orientation est un sport qui fait marcher la tête, mais aussi les jambes ! Véritables machines en dehors des sentiers battus, ils peuvent aussi se montrer redoutables sur les chemins balisés, que ce soit en trail, courses sur route ou même sur piste !

thierry georgiou

Instant cliché, idées reçues : c’est quoi un orienteur ?

Décrivez moi un orienteur type ? Si vous avez été sensibilisé au sujet via le journal télévisé de Jean Pierre Pernault, vous aurez peut être l’image d’un randonneur moustachu avec sa boussole autour du cou et une carte IGN dans les mains ! Mais nan !

rando orientation

Si vous vous dites que c’est un mec avec un béret qui se promène en hors piste, ça doit être une sorte de cueilleur de champignons, car quel serait l’intérêt de se promener en dehors des sentiers battus ? Mais nan !

orientation champignon

Même si le randonneur moustachu chasseur de bolets est le bienvenue dans la famille des orienteurs, il n’est pas le reflet de la majorité des coureurs d’orientation. Certains ont des bérets, d’autres n’ont pas de moustache, d’autres courent vite, très vite… Parfois très très vite ! Voici quelques exemples !

François Gonon, à la verticale

Ce champion de course d’orientation arrête sa carrière en équipe de France de CO pour se mettre sérieusement aux courses de montagne : trail moyenne distance ou kilomètre vertical : ça commence à causer ! Sur le kilomètre vertical du Mt Blanc, il vient de signer un 34’07, battant le record de l’épreuve détenu jusqu’à présent par Kilian Jornet et arrachant ainsi le titre de Champion d’Europe de KV. De la chance diront les jaloux ? Que non, le lendemain, il prendra la 2e place du cross du Mt Blanc ! Chapeau François.

francois gonon

Plusieurs fois médaillé en championnat du monde (argent en 2005 et 2006, bronze en 2008 et champion du monde en relais en 2011 avec l’équipe de France). Ces temps sur Strava sont tout simplement flippants !

gonon orientation 1

Yannick Michiels, à la corde

En général, l’orienteur belge à l’habitude de courir en hors piste et dans le dénivelé. Mais cela ne lui empêche pas de briller sur un anneau de 400m. Cette année, Yannick Michiels signe un 13’47 sur 5000m. Enorme non ? Notez que l’athlète a signé une 6e place au mondial de sprint orientation. Capable aussi de courir le 10km en 30 minutes !

yannick michiels

Marc Lauenstein

C’est un coureur d’orientation de l’équipe nationale en Suisse. A 35 ans, il vient juste de remporter le marathon du Mont Blanc (loin devant des coureurs comme Xavier Thevenard ou Guillaume Peretti, le recordman du gr20). En orientation, Marc fut médaillé au championnat du monde longue distance en 2005 mais aussi en 2006.

marc lauenstein

D’autres hommes qui cartonnent ?

Ces 3 exemples ne sont pas de cas isolés. D’autres coureurs brillent à la fois techniquement mais aussi physiquement : Frédéric Tranchand est capable d’aligner un 14’45 sur 5000. Un peu plus loin en arrière, Seb Bousser fût champion de France espoir de semi marathon et remporte en 2012 le championnat du monde de duathlon. Le danois Carsten Jørgensen, détient le record du Danemark du 10.000m (27’54) et du semi marathon (1’01’55). La même année (1997), il devint Champion d’Europe de cross country et Champion du Monde de CO en relais !
Un dernier ? Allez ! Il n’est pas rare de retrouver Ionut Zinca en skyrunnnig, dans les talons de Kilian Jornet. Devinez quoi : l’athlète roumain fait aussi partie de l’élite mondiale en orientation !

Et les femmes gros macho !

J’édite ce billet pour citer les stars féminines, qui performent à la fois en course d’orientation mais aussi en course à pied pure ! La suédoise Lena Eliasson, athlète internationale multiple médaillée en course d’orientation, affiche un record de 1h14 sur semi-marathon et 2h41″38 au marathon. L’australienne Hanny Allston aligne un 34’25 sur 10.000 m ! Eloignons nous du macadam et citons également l’anglaise Tessa Hill, sur le petit podium aux championnats du monde d ‘orientation (sprint) capable d’engloutir le kilomètre vertical de Chamonix en moins de 46 minutes ! Des chronos qui laissent rêveurs !

galina vinogradova

Vous l’avez peut être ressenti, j’aime bien les orienteurs à pied. La prochaine fois, doit-on aussi prévoir un article « Les orienteurs à VTT savent-ils faire du vélo ? » et « Les orienteurs à ski sont-ils des vrais skieurs ? » En attendant, je ne peux que remercier Micka’ et Sim’ de m’avoir aidé à regrouper toutes ces sources. Si vous pensez avoir des infos, n’hésitez pas à enrichir ce billet en partageant vos commentaires !

* A noter que Je n’ai rien contre les randonneurs avec une boussole autour du cou