Comment choisir son sac de trail ?

choisir un sac de trail

Sans vouloir faire de jeu de mot, c’est un phénomène courant sur les sentiers ces jours-ci : on croise des coureurs avec des gilets chargés de poches ! Le produit est passé par différents noms : sac de course, camelbak et aujourd’hui gilet d’hydratation. Ils permettent de transporter facilement de l’eau, de la nourriture, un vêtement et tout autre article indispensable lors de trail ou d’ultra trail. Voici quelques infos pour vous aider à choisir le meilleur sac de trail moulé à vos épaules !

Si vous êtes à la recherche d’un nouveau gilet d’hydratation, voici un bref aperçu des principales choses à rechercher !

choisir un sac de trail

Un sac de quelle capacité ?

Assurez-vous que votre sac de trail dispose de suffisamment d’espace (en litres) pour transporter de l’eau, de la nourriture et des vêtements supplémentaires.

  • Pour les courses d’une durée d’une à deux heures, la plupart des coureurs ont besoin d’un sac de 2 litres grand maximum
  • Pour des courses de deux à trois heures, il serait bon de passer sur un sac de 2 à 5 litres, histoire de commencer à pouvoir mettre plus d’eau et de barre énergétique en réserve
  • Pour des courses de trois à six heures, optez pour un gilet d’une capacité de 5 litres minimum.
  • Et, pour des courses de six heures ou plus, vous aurez probablement besoin d’au moins six litres, jusqu’à la capacité la plus grande qui conviendra à vos besoins (12 litres, 20 litres max)

Poche à eau, bidon ou flasque ?

La plupart des sacs de trail permettent de transporter de l’eau de ces 3 façons:

  • dans des gourdes avec pipettes qui se rangent à l’avant du gilet
  • dans des flasques souples qui se rangent à l’avant du sac
  • ou dans un réservoir d’hydratation qui s’insère dans une pochette à l’arrière.
gourde, flasque ou poche à eau

Chaque méthode a son avantage : chacun sa préférence !! Plus d’infos sur le comparatif entre les 3 méthode dans cet article.

Les gourdes ou les flasques peuvent être plus faciles et plus rapides à remplir comme elles sont devant, il n’est pas nécessaire d’enlever son sac.

Les gourdes sont de plus grandes capacités que les flasques, mais les gourdes sont plus lourdes et peuvent faire plus mal au niveau des pectoraux.

gilet hydratation 1

Le réservoir d’eau dans le dos est plus confort et facile à utiliser avec la pipette mais c’est compliqué à recharger au ravitaillement !

Un sac à votre taille, bien ajusté !

C’est d’autant plus vrai avec les gilets d’hydratation, qui prennent leur sens quand ils sont bien collés à vous. Si vous choisissez un sac en L alors que vous faites du S, vous allez perdre en confort et votre sac de trail perdra en efficacité ! Ils ne doivent pas bouger quand vous courrez. On parle des sacs mais c’est pareil avec les ceintures d’hydratation, rien de plus insupportable qu’un sac qui ballotte !

Quand vous achetez un sac, le fabriquant fournit un guide des tailles, inspirez vous-en ! Exemple ci dessous avec le Sac à dos revolutiv de Raidlight

exemple taile gilet 1

Les besoins particuliers

Vous devez être capable de savoir comment vous courrez et ce que vous avez l’habitude de transporter.

Exemple si vous faites du trail long, il faudra pouvoir fixer vos bâtons sur le sac, ou alors avoir un carquois !

Autre exemple, si vous avez l’habitude de ranger vos aliments accessibles à droite, arrangez vous pour trouver un sac qui réponde à ce besoin.

Avez vous besoin de poches sur l’avant, d’un sifflet etc…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.