La Misti 2 de Stoots : test et avis

Une lampe frontale peut avoir plusieurs utilités. Elle peut servir pour une randonnée ou pour des expéditions nocturnes. Quel que soit l’usage à laquelle elle est destinée, il est essentiel d’en avoir une qui puisse tenir le plus longtemps possible. Sur le marché, il existe une marque qui se démarque des autres pour plusieurs raisons, il s’agit de Stoots. Nous avons eu l’occasion de tester la Misti 2. Elle est légère, mais dotée d’une performance indéniable. C’est grâce à cela et à sa forme compacte qu’elle offre tout le confort recherché par chaque utilisateur. Voici d’autres informations à son sujet pour mieux apprécier ses performances.

IMG 20191219 175412

J’ai la Misti 2 depuis presque un an, je l’utilise principalement pour le trail mais c’est aussi une excellente lampe de secours en raid multisports. En effet, il suffit de mettre la lampe dans son sac (c’est minuscule) et réutiliser la batterie de l’Opalo en cas de souci : c’est de loin le compromis le plus efficace que j’ai trouvé.

les 3 lampes stoots
La Misti, c’est le modèle de droite, il se clipse sur la batterie

Cette lampe m’a donc sauvé plusieurs courses, je l’ai utilisé sur le Gallicea Raid et sur la plupart des mes courses de nuit.

Voici le site du fabricant de cette lampe : https://www.stootsconcept.fr/

frontale misti

Descriptif de l’aspect externe de la lampe

La Misti 2 pèse en tout 61 grammes. La lampe en elle-même pèse 15 grammes, c’est de loin la tête de lampe la plus minimaliste et donc la plus légère.

Elle est placée à côté de la batterie cylindrique qui permet de faire fonctionner l’appareil. Celle-ci pèse entre 30 g et 46 g au maximum. Placé discrètement derrière la lampe, il y a le bouton de commande. Il sert à allumer et à éteindre la lumière.

la misti est le plus petit modèle des stoots

Le tout est relié et fixé autour de la tête grâce à une sangle. Elle est glissée dans le support situé en dessus de la batterie. Un clip permet de la fixer à celui-ci. Il est donc possible de l’enlever à tout moment si nécessaire.

misti stoots

Les équipements fournis avec la lampe au moment de l’achat

Chaque lampe vendue doit contenir dans son package les accessoires suivants. Il y a la lampe frontale et sa batterie STOOTS qui doit faire 12 Wh. Puis, il y a la protection en silicone qui permet de stocker la batterie lorsqu’elle n’est pas utilisée sur l’appareil d’éclairage.

Avec cela s’ajoutent un câble USB et un mini USB. Ensuite, il y a la sangle élastique, le support universel et 2 élastiques en silicone. Ces dernières servent à fixer la lampe sur un support autre que la tête. Enfin, il doit y avoir la notice et la pochette qui sert à ranger la lampe.

La lampe ainsi que les accessoires sont vendus 65 euros.

Informations spécifiques concernant la batterie

Pour charger la batterie, il faut que celle-ci soit intégrée à la lampe. Ensuite, il faut brancher le câble et le mini USB sur un support qui doit fournir au moins une puissance de 1 A à 5 V. Il est possible d’avoir recours à un ordinateur, un adaptateur pour allume-cigare ou un chargeur USB pour smartphone pour le chargement.

lampe misti stoots

Mode de chargement

Pour certifier que le chargement a bien lieu, il suffit de se référer au clignotement rouge que l’appareil émet. Une fois que le chargement est fini, cette lumière rouge cesse d’apparaître. Normalement, il faut compter au maximum 4 heures pour un chargement complet. Pour s’assurer d’avoir une utilisation maximale de la lampe, il est possible de recharger la batterie dès qu’elle est partiellement déchargée.

Le chargement des batteries ne se fait pas de la même façon que les autres lampes Stoots. Il suffit de brancher le cable USB directement sur la lampe, il n’est pas nécessaire de sortir la pile et utiliser un chargeur spécial à tête ronde. Je préfère de loin ce mode de chargement, d’ailleurs je charge les piles de mes autres lampes Stoots de cette façon.

Les signes qui informent sur l’état de la batterie

Si la lampe est utilisée depuis plusieurs heures, elle signale la nécessité de recharger la batterie de 2 façons distinctes. D’abord, il y a l’intensité de la lumière qui baisse progressivement. Ensuite, un signal est émis par l’appareil pour alerter l’utilisateur. Cela signifie qu’il ne reste plus que 10 % de charge sur la batterie.

Sinon, il y a une façon plus technique de suivre l’évolution du déchargement de la batterie. La lampe affiche 4 flashs lorsque la batterie est encore pleine. Ce nombre se réduit à 3 lorsque la batterie a atteint les 75 %. Avec 2 flashs qui clignotent, c’est le signe qu’il ne reste plus que la moitié de la batterie. Lorsque celle-ci est à 25 %, il n’y a plus que 1 seule flash qui clignote. Finalement, il n’y a plus rien lorsque la batterie est à sec.

Mode de nettoyage de la lampe

Elle peut être nettoyée avec de l’eau même avec la batterie placée dessus. Cependant, il faut éviter l’eau sous pression. Cela risque d’endommager les fonctions de l’appareil.

trail nuit

Il est important de toujours l’essuyer avec un morceau de tissu sec ou le laisser sécher à l’air libre avant de le ranger. Il ne faut jamais le ranger humide, autrement cela risque de rouiller les parties sensibles de la lampe.

Les précautions à prendre

L’utilisation de l’appareil s’accompagne de plusieurs mises en garde. Ce n’est rien de bien tragique, il s’agit juste de quelques mesures à titre de rappel.

Pour l’utilisation de la lampe LED

Comme toute source de lumière, il est interdit de fixer la lampe lorsque celle-ci est allumée. Cela risque d’endommager la vue durant un certain moment. Cette instruction est valable pour la personne qui utilise la lampe, mais aussi pour les autres.

Il faut faire attention à ne pas utiliser la fonction frontale de la lampe durant plusieurs minutes sur la tête en période de chaleur. En effet, le bloc lumineux qui tient le rôle de radiateur peut atteindre une température assez élevée en cas de confinement. Au bout de plusieurs minutes, cela peut provoquer une brûlure de la peau.

Même si la lampe est conçue avec un système qui évite qu’elle surchauffe, elle risque quand même de se détériorer en cas d’utilisation prolongée dans un endroit confiné. Surtout si la température interne y est assez élevée. Il faut alors prendre des mesures comme diminuer la puissance de la lumière émise par l’appareil.

Un aperçu de la Misti : test visuel

Voici un test en extérieur, les balises sont placées à 20 mètres. Il y a 4 modes pour cette lampe :

  • 50 lumens, autonomie de 60 heures
  • 100 lumens, autonomie de 24 heures
  • 200 lumens, autonomie de 10 heures
  • 300 lumens, autonomie de 7 heures

Il y a aussi un mode « survie » sur cette lampe, un éclairage rouge qui permet d’avoir une autonomie de 300 heures.

50 lumens Misti Stoots
100 lumens Misti Stoots
200 lumens Misti Stoots
300 lumens Misti Stoots

Les mesures à prendre pour la batterie

La lampe est vendue avec des batteries en lithium Ion. De ce fait, il est impératif qu’elle soit utilisée sous une température comprise entre -30 °C et +50 °C. Il est également essentiel qu’elle soit stockée sous une température minimum de -20 °C et une température maximale de +30 °C.

Pour bénéficier des performances de l’appareil, il est impératif de charger la batterie uniquement avec un chargeur STOOTS. Tous les éléments qui concernent la lampe doivent être tenus hors de la portée des enfants. Ces derniers risquent de les abimer en jouant avec ou de les avaler.

Enfin, il est important de toujours ranger la batterie dans sa housse en silicone. Cet accessoire est déjà fourni dans le kit. Elle ne doit pas être en contact direct avec d’autres objets en métal comme une clef ou une pièce de monnaie. Si cela se produit, le risque d’un court-circuit est fort possible. Cela va endommager la batterie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.