Test du sac Raid 38 de Wilsa

J’ai réalisé un test du Raid 38 de chez Wilsa, un sac à dos conçu par des spécialistes du raid multisports. Ce n’est donc pas un sac de trail mais ce sac je le porterai dans mon coeur, cela fait plusieurs mois années que je l’utilise. Je l’ai emmené sur différents treks comme le GR20, le GR54 ou encore le Tour du Mont Blanc. Il a également servi pour des compétitions en raid multisports, en raid orientation ou tout simplement en vadrouille (cyclotourisme). Vous l’aurez compris, ce sac, je l’ai toujours sur le dos. Bien qu’il ne soit pas tout jeune, il reste un coup de coeur et je vais avoir du mal à en dire du mal !

Caractéristiques

wilsa raid38 1

Ce sac est vendu 59 euros. Le Wilsa Raid 38L comporte les caractéristiques dans son nom. D’une contenance de 38 litres, il est très léger (600 grammes seulement) et il s’adresse aux sportifs pratiquant le raid. Mais il convient aussi pour des randonnées ou des treks.
Il se compose d’une grande poche principale, dans laquelle il y a un compartiment pour la poche à eau. Contrairement au dernier sac à dos Raidlight que j’ai testé, il y a bien la sortie pour passer le tuyau !

La poche principale se ferme avec un cordon puis se referme avec un clipse. L’intérieur du sac est donc protégé, isolé. Ce système de clipse permet de plus ou moins faire varier la hauteur du sac en fonction de votre chargement. L’intérieur du sac se serre avec le cordon.

Un filet sur le dessus est accessible avec une fermeture éclaire et deux grands filets sont accessibles sur le coté: le top pour glisser un buff ou une gourde ! Après différentes utilisations, bien qu’ils n’aient pas été ménagés, les filets ne se détendent pas. Il y a bien sûr une ceinture de poitrine (avec le sifflet intégré) et une ceinture ventrale, sur lesquelles sont ajoutées deux petites poches avec fermeture éclaire (pour glisser un appareil photos ou des barres de céréales par exemple)

Il ne comporte aucune armature, les 4 mousses dans le dos le rendent très confortable. Quand je vous dis qu’il est conçu pour le raid multisports : une évacuation de l’eau est prévue (section de rafting ou de cayonning oblige) ainsi que 3 anneaux de traction. Le seul reproche que j’ai à faire à ce sac concerne les systèmes d’accroches des bâtons, qui ont lâché assez rapidement.
A plusieurs reprises, j’ai pu facilement fixer dessus un pack avant raidlight, pour répartir le poids et avoir encore plus de chose à portée de main ! J’ai aussi ajouté des portes gourdes sur les bretelles, pour faire tenir mes gourdes à pipettes dessus !

Mon avis

raid38 1

Il ne paye pas de mine, il n’est pas épais au toucher mais après ce que je lui ai fait vivre, il est toujours intact (et encore je suis un petit joueur a coté des finishers d’ARWC) Le sac est donc tout particulièrement étudié pour le raid multisports. En équipe, les filets sont très pratiques pour y glisser le ravitaillement des partenaires. Ils peuvent se servir directement et tout est à portée de main sans enlever le sac.

Après 2 ans d’utilisation, les coutures ont tenu. J’ai un peu abusé sur le chargement lors de la dernière utilisation et entamé la couture d’une des bretelles. Aussitôt racommodée, le sac sert toujours aujourd’hui ! Il n’est pas étanche mais il n’y a pas de saison pour le sortir. Vous aurez toutes les chances de pouvoir croiser des sacs raid 38 au printemps, sur des raids orientation, tels que le O’Bivwak.
J’ai aimé ces sacs dont les couleurs déteignent, délavées par les années. Même s’ils sont moins flambloyants qu’à la sortie de l’emballage, ils sont toujours là, robustes. Le sac de Wilsa fait partie de ceux là.
 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.