Choisir une genouillère pour randonner

La randonnée… Un sport de voyage et de découverte, d’aventure et d’exploration. Chaque ballade est la découverte d’un nouveau lieu, d’un paysage époustouflant ou de rencontre avec des animaux sauvages. En plus de ces expériences, ces longues heures de marche dans un environnement naturel sont excellentes pour la santé !

Mais parfois, quelques douleurs peuvent jeter une ombre sur ces tableaux pourtant si colorés. Lors de cette pratique sportive, le genou est l’une des parties du corps la plus sollicitée. Des douleurs y apparaissent, et c’est le drame ! Chaque pas est un calvaire, et nous ne parlerons même pas de la douleur ressentie dans les montées et descentes, qui sont les moments où vos jambes fournissent un effort conséquent et où vos genoux subissent une pression énorme !

Mais alors, à quoi sont dus ces douleurs, et comment les soulager ?

Pourquoi la randonnée provoque des douleurs au genou ?

Lorsque nous marchons, ce sont nos articulations porteuses des membres inférieurs qui rentrent en action, à savoir celles des hanches, des genoux et des chevilles. Plus l’effort fourni est intense, et plus elles travaillent !

Pour imager, nous pouvons dire qu’elles « absorbent » entre une à trois fois votre poids à chaque pas. Le poids ressenti dépend de votre rythme de marche, et de si vous êtes en descente ou en montée, ou sur du plat. La marche en descente est celle qui demande le plus d’effort.

genouillère pour randonner

Par exemple, si vous pesez 75 kilos, vos articulations ressentent au fil de la journée entre 75, 150 ou 225 kilos !

Ces articulations sont donc confrontées à des efforts intenses tout au long de la journée, et ce, que vous effectuez de la randonnée ou pas. Mais alors maintenant, imaginez un peu ce qu’elles subissent si vous êtes un randonneur ?

Terrain escarpé et abruptes, descentes raides de plusieurs longues minutes et montées périlleuses… Il y a dans votre quotidien matière à les faire souffler !

En montagne ou en environnement naturel, il existe donc bel et bien une raison biomécanique qui justifie de telles douleurs.

En plus du travail déjà titanesque effectué par vos articulations, les muscles de vos membres inférieurs ne chôment pas non plus. Eux, ils ont une action de frein qui permet d’éviter les chutes et de rétablir l’équilibre du corps. Bien que cette tension puissante soit indispensable pour éviter bien des problèmes, elle connaît le défaut d’agir sur la deuxième articulation du genou, qui est son appareil extenseur. Aussi connu sous les noms de muscle quadriceps, rotule ou encore tendon rotulien.

Cette tension provoque des tensions rotuliennes parfois assez intense, et sont d’ailleurs les douleurs les plus fréquemment diagnostiquées chez les randonneurs.

Heureusement, il existe quelques solutions pour éviter l’apparition de ces douleurs articulaires.

Nommées gonalgies, elles s’attaquent directement soit à l’articulation porteuse du genou, soit à la rotule. Dans les deux cas, cela rend chacun de vos mouvements des plus difficiles et désagréables.

Cependant, si elles sont déjà présentes, le port d’une genouillère est recommandé !

Optez pour une genouillère rotulienne !

Pas de panique ; même avec le port d’une genouillère rotulienne, vous pourrez continuer de marcher ! Vous pouvez trouver ici une liste des meilleures genouillères rotuliennes sur Ultimateknees.

Cet équipement permettra à l’axe de votre rotule d’être soutenu, afin d’éviter qu’un mouvement de déséquilibre ne vienne vous causer une mauvaise chute. Ainsi, elle sera immobilisée, et vous pourrez continuer de randonner ou faire de la marche nordique sans ressentir ces désagréables douleurs en permanence !

Il faut cependant faire attention à son choix. Si vous vous trompez, vous pouvez vous faire plus de mal que de bien. Par exemple, dans votre cas, une genouillère ligamentaire est à éviter !

C’est pourquoi l’avis d’un médecin sera toujours le bienvenu avant que vous ne procédiez à l’achat. Lui seul pourra vous conseiller avec précision et certitude, et vous prescrire l’équipement médical le plus adapté à votre situation.

Quelques conseils pour prévenir les douleurs au genou !

Car la randonnée est un sport merveilleux, voici quelques astuces pour la pratiquer de manière sécurisée ! Ainsi, vous pourrez en profiter à son maximum, sans craindre le jour où une douleur rotulienne fera son apparition.

  • Voyagez léger ! Vos articulations subissent déjà bien assez de poids. Inutile de leur en rajouter !
  • Échauffez-vous ! Des articulations échauffées sont des articulations bien préparées.
  • Étirez-vous ! Cette fois, ce seront vos muscles qui seront bien préparés !
  • Utilisez des bâtons de randonnée pour mieux répartir votre poids, et laisser un peu respirer vos pauvres articulations.

Si vous avez des douleurs au genou, ne vous inquiétez pas. Elles ne sont pas une fatalité, et seront loin de vous empêcher la pratique du somptueux sport qu’est la randonnée !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.