Le packraft, une activité outdoor de plus en plus prisée

Depuis quelques années, le packraft se popularise progressivement. Cette discipline encore peu connue du grand public est devenue à la mode chez les passionnés de la randonnée et du kayak. Elle promet une belle aventure pour les amoureux de la nature en quête de dépaysement et de sensation forte. Que faut-il savoir sur ce nouveau sport ? Comment trouver un packraft ? Combien ça coûte et comment ça se gonfle ? Je vous en dis plus dans cet article !

Qu’est-ce que le packraft ?

Le packraft est une sorte de kayak gonflable, mais qui est très léger. Très compact et en forme de baignoire, il ne pèse que 1 à 5 kg selon le modèle. De ce fait, il peut être plié et transporté sans problème dans le sac à dos. C’est une sorte d’association entre le kayak et le raft. Il est apparu pour la toute première fois en Alaska. En effet, dans cet État américain, les rivières sont gigantesques et s’imposent comme des terrains de jeux de choix pour la pratique du packrafting. Mais il s’est vite popularisé auprès des passionnés d’aventure dans les quatre coins des États-Unis : le packraft est désormais une discipline qu’on trouve au départ des raids multisports en coupe du monde : c’est en effet un excellent moyen de faire descendre des rivières aux participants et de compenser le manque d’eau ou le dénivelé avec un peu de portée d’embarcation ! En témoigne cette photo prise sur le raid in france 2018 à la Réunion, avec une section packraft dantesque !

porter packraft
source : honzazakphoto / Raid in France

Comment est-il fabriqué ?

Le packraft est fabriqué presque de la même façon que les bateaux gonflables. Les constructeurs utilisent des bâches plastiques qu’ils cousent et collent ensuite avec un système à ultrasons. Ils ont choisi des bâches ultra-fines afin de rendre le produit final ultra-light, sans pour autant faire un compromis sur leur qualité et leur résistance. Pour cela, ils privilégient les matériaux comme le PVC, le nylon ou encore l’hypalon qui est très prisé pour le rafting.

En ce qui concerne le nombre de places, souvent, le packraft dispose d’une seule. Mais certains modèles peuvent aller jusqu’à 5 places pour permettre à plus de personnes de naviguer dans les rivières du monde. De plus, cette discipline offre la possibilité d’accéder à un cours d’eau en escalade, en ski ou même en vélo. Les possibilités ne manquent pas.

Quels sont les avantages du packraft ?

Tout comme le kayak, le packraft permet de naviguer sur les lacs ou même en mer pour découvrir les paysages mais là où il rend tout son sens, c’est en montagne ! L’objectif du packraft, c’est de pouvoir descendre une gorge, d’accéder à pied à des endroits atypiques et descendre les rivières inaccessibles en voiture !

Il est polyvalent et très stable tout en étant facile à transporter. Il convient aux sportifs sans exception : spéléologues, aventuriers en quête de sentiers battus, amoureux des balades en plein air, pêcheurs…

À l’heure où les activités outdoor ont un grand succès, le packraft a tout pour plaire. Il associe plusieurs sports à la fois et incite aux belles sorties entre amis ou en familles et à la découverte des paysages atypiques dans les cinq continents.

Grâce au packrafting, les mini-expéditions deviennent plus intéressantes et plus intenses.

descente en packraft

Quelles sont les principales marques ?

Le marché regorge de nombreuses marques de packraft. En France, la marque qui se « démarque » c’est Mekong ! Derrière son nom asiatique, c’est bien une petite entreprise française qui « tricote » ses packrafts dans la Drôme

Il y a différents modèles de packraft :

  • la première, c’est la Pablo, une version monoplace. Avec un poids plume de seulement 3 kg sur le dos, ce modèle de packraft permet de charger 130 kg sur l’eau !
  • la seconde s’appelle William et offre deux places, c’est la version qu’on utilise dans les équipes de raids multisports (un packraft pour deux, deux packraft par équipe) ! Le William reste léger (3,8 kg)

Pour les deux modèles, vous avez des options de stockage ou de pontage, à vous de confectionner le packraft qui vous convient !

packraft mekong

Attention, un packraft ne s’achète pas sur un coup de tête, il faut compter plus ou moins 6 mois de délais pour la fabrication !

Nortik, une marque allemande, en fabrique aussi. Le ligthraft figure dans la liste de ses meilleures sélections. Outre ces trois marques, vous avez aussi AlpackaRaft, Feathercraft, Flyweight Designs ou encore Klymit. Elles redoublent d’efforts et d’ingéniosité pour inventer des packrafts de haute qualité, faites votre étude de marché !

Comment naviguer en packraft ?

Pour naviguer en packraft, il faut commencer par …. le gonfler. Cela se fait par un transfert d’air dans le sac. Le gonflage se fait en moins d’une quinzaine de minutes : entraînez vous avant de vous retrouver face à la rivière la première fois ! Vous pouvez aussi utiliser une souffleuse électrique qui ne pèse que 800 grammes (mais c’est un quart du poids du packraft, et expliquez moi comment vous allez faire une fois en pleine montagne !!)

Puis, il est temps de naviguer au sens propre du terme. Mais cela nécessite bien évidemment une certaine connaissance des règles de sécurité. Ainsi, si vous êtes un débutant et que nous n’avez jamais fait du canyoning ou du kayak, prendre des cours est nécessaire pour savoir manier le packraft comme il se doit. Il existe deux formations.

Faire un stage de sécurité

De nombreux formateurs, partout dans le monde, proposent des programmes qui aident l’apprenti packrafteur à connaître les consignes de sécurité une fois sur l’eau. Ils consistent à apprendre au sportif à gérer la situation une fois sur le terrain dans le total respect des règles. Certains proposent des formations en eau vive tandis que d’autres se déroulent en eau de mer. Tout dépend de vos besoins et de vos envies.

Faire un stage technique

Le stage technique de packraft consiste à apprendre les bases même de ce sport. Il se déroule donc en partie sur le terrain et une autre sur les bancs ou au bord de l’eau. Ce programme permet d’acquérir un certain niveau technique très utile à la pratique du packrafting. Il s’agit notamment des techniques de pagaies et de la maniabilité de l’équipement. Dans la plupart des cas, ces formations bénéficient d’une certification reconnue dans toute l’Europe.

Comment bien choisir votre packcraft ?

Aujourd’hui, on peut trouver différents types de packcrafts sur le marché suivant leur utilisation. Malgré cela, ils sont toujours identiques de par leur forme et leur usage. En tout, il faut distinguer trois grands types de packcraft en fonction de l’endroit de son utilisation, notamment pour une aventure, en eau vive ou sur un lac. Le premier doit être polyvalent et léger, alors que le second nécessite un équipement solide et résistant. Et pour un lac, il faut un packcraft à la fois long, stable et efficient. Ces trois types de bateaux sont différents sur quelques points dont il faudra prendre en compte pour faire le bon choix :

  • Le nombre de personnes que le packcraft peut accueillir
  • La présence ou non de jupe, appelée aussi ponton. Cet élément est essentiel dans la mesure où il garantit une protection contre toute éclaboussure.
  • La longueur du packcraft : les modèles courts sont à privilégier, car ils sont plus faciles à manier. Néanmoins, les modèles longs permettent d’avancer de manière efficace. À vous de choisir entre maniabilité et inertie.
  • La présence ou non d’attache : cet élément est nécessaire pour emporter plus d’équipements avec vous. Vos affaires pourront être attachées sur la partie extérieure du bateau.
  • La forme du nez ou la proue du packcraft : peu relevé ou plus relevé. Le modèle avec un nez relevé est idéal, car il vous permet de naviguer efficacement face aux vagues hautes.
  • Le matériau de fabrication du packcraft : cet élément est à voir de près, car il garantit la solidité du bateau. D’ailleurs, son poids et son volume en dépendent considérablement.

Où faire du packcraft ?

Avant tout, vous devez savoir quand utiliser votre packcraft. Voici quelques suggestions pour vous aider :

  • Canyon qu’il faut descendre pour éviter de marcher des kilomètres,
  • Lac se trouvant sur l’itinéraire VTT ou sur votre parcours de randonnée,
  • Rivière localisée sur votre itinéraire de trekking,

Il n’y a pas vraiment de règles, tant que vous avez envie de vivre une aventure et que le packcraft est adapté, lancez-vous ! Vous pouvez combiner cette discipline avec différentes activités outdoor comme la randonnée, le trek, les VTT…

En outre, il faut bien préparer votre aventure en packcraft et cela commence par un bon choix de parcours. L’Europe fait partie des meilleures destinations pour pratiquer cette activité. Vous pouvez par exemple faire du packcraft en Belgique, en Slovénie ou en France.

Quel que soit votre choix, vous devez connaître les différentes classes des rivières avant de vous aventurer en packraft. En effet, celles-ci déterminent la difficulté du parcours. Il existe 5 classes : 

  • Sur une rivière Classe 1, le courant est très faible, voire n’existe pas. Elle propose donc un parcours très facile : idéal pour les débutants. Toutefois, vous aurez besoin d’une maîtrise du bateau pour faire face aux vents près des barrages.
  • Sur une rivière de classe 2, on remarque la présence de petites vagues régulières, mais le parcours reste facile. Des manœuvres autour de rochers sont à prévoir et cela demande une connaissance des manœuvres face au petit courant.
  • Sur une rivière de classe 3 : parcours plus difficile avec des courants qui peuvent être violents, plus des vagues intenses et régulières.
  • Sur une rivière de classe 4, la difficulté est élevée. Les vagues sont fortes et irrégulières. De plus, il peut avoir beaucoup de rochers. La pratique de packcraft sur une telle rivière demande beaucoup de vigilance. Pour votre sécurité, équipez-vous de casque et de gilet de sauvetage d’une portance élevée (6kg).
  • Enfin, sur une rivière de classe 5, vous aurez un parcours vraiment difficile. Il faut être un excellent pagayeur, voire un pro. Une bonne condition physique est aussi requise. De plus, une reconnaissance du parcours doit être réalisée au préalable.

Bref, le packrafting se développe progressivement, mais sûrement. Si vous ne l’avez jamais essayé, il est temps de s’y mettre. La sensation est garantie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.