Les sports de pleine nature sur l’eau font de nombreux adeptes en Europe et dans le reste du monde. Souvent, ils se pratiquent en groupe. Ils sont à la fois des activités physiques et des aventures pendant laquelle on fait de belles découvertes au fil de l’eau. Comme tous les sports, ils apportent beaucoup de bienfaits à l’organisme, mais aussi à l’esprit. Pour déstresser et sortir de la routine, ils constituent de bonnes alternatives à condition d’être téméraires. Une occasion également de se reconnecter avec la nature. Il existe une longue liste de sports de nature sur l’eau, mais voici quelques-uns qui figurent parmi les plus connus et les plus prisés.

Le canoë kayak

Le canoë kayak est un moyen de profiter des paysages autrement. Bien que ce sport de plein air soit simple à pratiquer, il est quand même réservé aux personnes qui savent nager. Le canoë et le kayak ont deux activités distinctes, mais le principe est à peu près le même : vous vous déplacez sur l’eau à bord d’un petit bateau par le moyen d’une pagaie pour le canoë et deux pour le kayak. La position du sportif diffère également, car avec le premier, il est à genoux alors qu’à bord d’un canoë, il adopte une position assise en reposant les pieds sur une barre. Le bateau comporte trois parties dont la proue à l’avant, la coque au milieu et la poupe à l’arrière. Il est disponible en de nombreux modèles avec une, deux, trois, quatre places ou plus.

randonnées en kayak

Le canoë kayak permet de renforcer les capacités physiques. Ce sport de glisse travaille sur le haut du corps, notamment les dorsaux, les abdominaux, les muscles des bras, la ceinture scapulaire et les pectoraux. Le kayak, avec sa position à genoux, muscle les fessiers et les cuisses. De plus, grâce à ces deux pratiques sportives on apprend à mieux une meilleure coordination et à l’amélioration de la mémoire ainsi que le sens de l’écoute.

Pour ceux qui veulent investir dans leur propre embarcation sans avoir les contraintes du transport du kayak, vous pouvez opter pour le kayak gonflable, beaucoup moins cher mais vraiment pratique ! Le rendement est nettement moins bon mais pour de la rando détente en famille, c’est un très bon compromis ! Nous avions testé le yukon sevylor, je vous invite à lire le compte rendu si vous le souhaitez : sport-nature.net/canoe-kayak-gonflable-yukon-de-chez-sevylor

L’aviron

Intense et agréable, l’aviron consiste à ramer avec des avirons afin de propulser le bateau dans l’eau. Il se pratique seul ou en groupe selon l’envie de chacun. Ce sport d’endurance est accessible même aux plus jeunes, dès l’âge de 8 ans. Sa spécificité, c’est que le bateau fait cap à son sens opposé.

aviron, un sport de nature exigeant

L’aviron sollicite presque toutes les zones du corps, des abdominaux aux lombaires en passant par les membres inférieurs et supérieurs. Pour renforcer le cœur et améliorer tout le système cardio-vasculaire, il fait partie des meilleures activités physiques à pratiquer. Les experts de la santé le considèrent comme un sport complet pour les muscles. Il régularise, en effet, la pression artérielle ainsi que la fréquence cardiaque. D’autant plus que l’aviron est loin d’être traumatisant, contrairement à d’autres sports d’endurance. Il réduit le risque de contracter certaines maladies et protège contre la dépression. Quoi qu’il en soit, à l’instar de toutes l’es activités physiques, le sportif doit la pratiquer en fonction de sa capacité physique.

Le packraft

Procurant presque les mêmes sensations que le canoë kayak, le packraft est un assez nouveau concept venu tout droit des États-Unis, de l’État de l’Alaska. Cette activité très à la mode permet de combiner plusieurs activités outdoor à la fois. Les aventuriers baladent dans un kayak gonflable particulièrement léger pouvant être rangé dans un sac de randonnée : c’est d’ailleurs une activité qu’on retrouve assez souvent sur les raids multisports d’aventure, type ARWC ! Cette embarcation, en forme de baignoire, est équipée de pagaies démontables, indispensables pour progresser sur l’eau.

packraft

Le packraft innove le sport outdoor, car grâce à lui, les randonnées et les balades en forêt peuvent passer par une traversée de rivière. La facilité de transport de l’équipement facilite les choses aux randonneurs en quête de dépaysement. Vous pouvez faire du rafting et même du trek pendant une sortie. Les plus futés utilisent le packraft comme bateau de pêche lorsqu’ils sont en pleine nature et que l’envie leur monte : c’est plus classe qu’un float tube vous ne trouvez pas ? . Beaucoup de possibilités sont offertes par cette discipline, en fonction des besoins de chacun.

La voile

La voile est un sport de glisse en pleine nature indémodable. Les passionnés raffolent des sensations fortes que cette activité procure. Elle se pratique principalement en mer et est accessible au grand public. Avec ce sport, on parle surtout de navigation puisque le but est de se déplacer sur l’eau à bord d’un petit voilier avec une coque et une voile. À son bord, apprentis et navigateurs avisés essaient de dompter tous les éléments tels que les vagues, le vent et la houle afin d’arriver à destination.

voile

Toutefois, cette discipline sportive nécessite des connaissances théoriques, mais également des efforts physiques. Pour cela, un stage d’initiation est recommandé aux débutants afin d’apprendre à bien manier le voilier, établir une stratégie une fois sur l’eau et prendre les bonnes décisions au bon moment. De nombreuses compétitions organisées chaque année réunissent les passionnés de ce sport nautique. Le fameux Vendée Globe en fait partie.

Le rafting

Le rafting, que les adeptes appellent aussi le raft pour abréger. Il se traduit par la descente ou la traversée d’un cours d’eau sur une embarcation pneumatique insubmersible qu’est le raft. Ceux qui pratiquent ce sport extrême privilégient les courants forts avec des obstacles en prime. Ils utilisent des avirons ou des pagaies pour se déplacer. C’est un travail d’équipe nécessitant de la cohésion et de stratégie.

rafting

Cette discipline est réservée aux plus sportifs et à ceux qui aiment les défis. Elle peut également être un simple loisir. Le rafting trouve son origine en Amérique de l’Ouest, à l’époque où l’on transportait les personnes et les marchandises avec des radeaux pour gagner du temps à la traversée d’une rivière. Arrivé en France en 1980, le rafting se pratique principalement en eau vive. De ce fait, le niveau de difficulté peut varier selon les caractéristiques de l’eau où l’on souhaite s’aventurer. Les clubs de rafting, quant à eux, se rattachent à la Fédération de Canoë-Kayak. De nombreux itinéraires sont proposés en fonction du niveau des amateurs de sensations fortes.

Le stand up paddle

Le stand up paddle est aussi abrévié sous le nom de Sup. Ce sport de glisse est une sorte d’assemblage du surf et du canoë. Il consiste à ramer en position debout sur une grande planche plus large que celle du surf. Pour avancer, il faut pagayer. Ce sport est pratiqué individuellement à condition de savoir nager.

Le stand up paddle est une discipline originaire de la Polynésie où les rois avaient surfé avec une grosse planche, mais faite en bois, et des pagaies. Elle est idéale pour partir à la découverte des paysages sur une rivière calme sous un autre angle qu’on a l’habitude de voir sur la terre ferme.

Cette discipline se décline sous de nombreuses formes. Le Sup Surf, par exemple, se réfère surtout à la pratique des Polynésiens naviguant sur les vagues. Le Sup Race, de son côté, convient aux amoureux des sports d’endurance. Il demande une certaine performance physique.

Le SUP Foil, quant à lui, intéresse les surfeurs avisés. C’est le dernier né de cette discipline et des sports de glisse. Il requiert presque les mêmes réflexes qu’en surf. Sa pratique est tout simplement impressionnante, tant pour le sportif que pour le public qui assiste.

Enfin, le Sup Yoga répond aux attentes de ceux qui se concentrent sur la tonification du corps. On réalise certaines postures sur la fameuse planche afin de mieux apaiser les tensions et se concentrer. Bien sûr, cette discipline nécessite de l’équilibre pour éviter de tomber dans l’eau.

La pêche sportive

La pêche sportive est à distinguer de la pêche de loisir. Si cette dernière se base sur la prise des poissons, la première est plus intense. Sur un bateau, les sportifs attrapent eux aussi des poissons, mais dans un temps limité. Cette discipline, de ce fait, requiert des équipements adaptés et chers, mais aussi une grande performance physique.

Sa pratique est réservée aux personnes titulaires d’un permis de pêche sportive. Cette discipline doit respecter la cible, en l’occurrence les poissons, le règlement régissant la pêche et l’environnement. Après la séance, les pêcheurs peuvent relâcher leurs proies, les peser, les consommer ou les vendre.

Des compétitions de pêche sportive sont organisées dans les quatre coins du monde pour la plus grande joie des adeptes de cette discipline. Elles peuvent se dérouler en eau douce ou en mer selon le cas. Certaines consistent à attraper les plus gros poissons, tandis que d’autres ont pour objectifs d’en capturer le plus grand nombre.

L’hydrospeed

L’hydrospeed ou la nage en eau vive, lui aussi, promet des sensations à la fois fortes et rafraîchissantes. Elle serait d’origine canadienne et aurait vu le jour en 1950 : c’est l’aventurier Mike Horn qui m’a permis de découvrir l’hydrospeed, avec son record de descente du fleuve Amazone ! Elle est différente de la nage classique qu’on connaît. Avec cette discipline, vous vous équipez d’un flotteur en mousse que les connaisseurs appellent planche d’eau vive. Outre le flotteur, les aventuriers s’équipent de palmes afin de progresser et de bien flotter sur l’eau. Il faut se munir d’un gilet et d’un casque qui seront indispensables en cas d’accident.

hydrospeed

Pour s’adonner à l’hydrospeed, un minimum de connaissance est de mise. L’objectif est, en effet, de dompter les courants pouvant être très forts. Des stages d’initiation et de perfectionnement sont proposés pour les aventuriers, dès l’âge de 8 ans. La discipline allie facilité et ludisme. Elle convient bien aux personnes qui n’ont jamais pratiqué un sport d’eau vive et qui souhaitent s’y initier. C’est une belle occasion pour découvrir la sensation forte à travers les courants d’une rivière.

Les sports de nature sur l’eau sont de véritables passe-temps qui captivent les plus téméraires partout dans le monde. Mais ils présentent certains risques si vous ne respectez pas les règles de sécurité. Au fil de l’eau, la prudence et la vigilance sont des mots d’ordre.