Quelle boussole acheter ? Les différents types de boussole

Si vous cherchez à acheter une boussole, sachez qu’il en existe de différents types ! Je vous rassure, le but est toujours le même : indiquer le nord ! Cependant, il y a des boussoles différentes, adaptées à chaque pratique ! On ne choisit pas la même boussole pour partir en randonnée que pour faire de la course d’orientation, du raid multisports ou du VTT’orientation ! Tout ça pour dire que je vais vous présenter les différents types de boussoles, vous proposer quelques modèles et les points à vérifier avant d’acheter votre première boussole.

La boussole est aussi l’allié de tous les randonneurs. Son usage ne se limite pas seulement au domaine du trekking. Cet outil est surtout présent dans l’univers de l’aéronautique, la navigation maritime et dans bien d’autres sphères. L’interaction de l’aimant avec les pôles magnétiques de la terre renvoie à cette technologie intemporelle et irremplaçable. Découvrez avec nous l’essentiel à savoir sur la boussole dans le cadre de l’orientation en nature !

La boussole plate

C’est la boussole que l’on trouve facilement en grande surface, à partir de quelques euros : décathlon, nature & découverte, intersport etc….

boussole plate
Une boussole plate

Elle est plate est transparente mais il faut vérifier qu’il y ait au minimum ces « options » sur la boussole

  • l’aiguille aimantée qui indique le nord : c’est le minimum pour une boussole 🙂
  • la flèche de direction : elle est gravée sur la plaque en plastique, elle montre la direction à suivre une fois que vous avez tiré un azimut
  • une graduation latérale : une de chaque coté, c’est tout simplement l’équivalent d’une règle qui va vous permettre de mesurer une distance en fonction de l’échelle indiquée sur la carte. Le mieux c’est donc d’avoir une règle tout simple (en centimètre) mais sinon sur les boussoles SILVA, vous avez directement la distance en fonction de deux échelles : 1/25.000 et 1.50/000 qui sont les deux échelles standards de cartes IGN
  • un cadran qui tourne afin de pouvoir faire un azimut
  • un cordon pour l’accrocher à la main (et pas autour du coup, voir plus bas dans l’article) 🙂

Comme pour tous les autres types de boussoles, il y a des prix variant entre 10 et 50 euros pour les boussoles plates, ça va dépendre de la qualité du plastique et de l’huile permettant de stabiliser rapidement (ou non) l’aiguille.

La boussole pouce

Comme son nom l’indique, la boussole pouce s’accroche au pouce ! Il faut donc faire attention de choisir une boussole de droitier ou de gaucher, cela a vraiment son importance !

boussole pouce
Une boussole pouce SILVA

Comme pour la boussole plate, il faut vérifier que la boussole possède

  • un point d’accroche : ici pour une boussole pouce, c’est un cordon à mettre autour du pouce, et à ajuster. Je vous recommande en plus un cordon qui pourrait venir attacher la boussole autour de votre poignet si vous faites de la course d’orientation, car le cordon peut se décrocher quand vous traversez de la végétation.
  • une aiguille, qui indique le nord évidemment : la qualité de l’huile dans la boussole est importante, c’est elle qui va déterminer la rapidité de stabilisation de l’aiguille, à vérifier surtout si vous êtes amenés à courir avec votre boussole.
  • un cadran numéroté de 0 à 360, pour faire un azimut
  • une flèche de direction pour suivre un cap
  • et si possible, une règle pour mesurer une distance en fonction de l’échelle.

Quelques exemples de boussoles pouce :

Ici un tuto d’azimut distance avec une boussole pouce !

La boussole pliante

C’est un peu old school ! Et pourtant non, c’est une boussole qu’on retrouve chez les scouts ou les militaires ! C’est le même principe qu’une boussole plate mais il y a un miroir pour faire des visées. Complètement inutile donc si vous avez simplement besoin d’une boussole pour orienter la carte par rapport au nord magnétique !

VGEBY1 Boussole d'extérieur, étanche, Pliable, Multifonction, pour Camping, randonnée, Vert Militaire

  • Matériau de haute qualité : notre boussole est fabriquée en matériau de qualité supérieure, résistant aux secousses et à la compression.

La boussole sort d’un boitier, ce qui la protège des chocs ou des chutes ! On peut l’appeler aussi « boussole boite d’allumettes« 

Suunto Boussole MB-6 NH, Hémisphère Nord, SS010605011, Mixte Adulte, Noir, Taille unique

  • Boussole polyvalente dans un format pratique de boîte d'allumettes, avec clinomètre.

La boussole poignet

Comme son nom l’indique encore une fois, c’est une boussole qu’on met autour du poignet, vraiment bien pour faire du VTT ou du raid multisports mais c’est aussi utilisé en plongée, tous les sports qui nécessitent de s’orienter en gardant les mains libres

boussole poignet
La boussole poignet

En effet, il est difficile d’imaginer à la fois tenir un guidon et tenir une boussole avec son pouce (ou s’arrêter, poser pied à terre pour orienter la boussole plate sur la carte). En effet :

  • c’est dangereux : vous ne vous concentrez plus sur le chemin mais sur la boussole, et vous devez lâcher une main
  • c’est imprécis. Plus votre boussole sera proche du guidon, moins elle sera précise (ça peut jouer sur l’aimant de la boussole)
  • ce n’est pas pratique : au poignet, vous regardez la boussole en un coup d’oeil, en tournant votre poignet comme si vous regardiez l’heure

J’adore avoir ce type de boussole en raid, car on arrive à l’oublier sur son avant bras, mais on sait qu’elle est toujours là ! On ne la pose pas et on peut toujours compter dessus. Par contre pour l’orientation pédestre, ce n’est pas très pratique !

La boussole sur smartphone

C’est bien pratique car on a toujours un smartphone dans la poche et la plupart des boussoles sont installées par défaut ou gratuites sur smartphone ! Mais à mon sens, ce n’est pas un outil adapté, car il y a l’épaisseur du téléphone qui est gênante.

boussole smartphone

En plus de ça, il faut les conditions idéales pour utiliser un téléphone en randonnée : de la batterie, pas de pluie, pas de gants etc….

Préférez vraiment l’utilisation d’un instrument de navigation ci dessus plutôt que d’un smartphone !

Boussole autour du cou ?

Cela m’a toujours fait rire les boussoles avec un gros cordon pour mettre autour du cou ! Une boussole, c’est fait pour contrôler la carte en continu, et ça n’a pas sa place autour du cou !

boussole cou

J’ai toujours eu du mal à m’entendre avec ceux qui « mettent un cou de boussole pour vérifier ». Ce sont les mêmes qui font passer les orienteurs pour des cueilleurs de champignons ! Théoriquement, si vous avancez en rando (ou autre), avec une carte et une boussole, vous l’aurez tout le temps avec vous : dans les mains !

Les boussoles multifonctions

Bien pratique pour les stages bootcamps ou les randonnées itinérantes, ce sont en général des boussoles pliantes qui contiennent des options comme :

  • un sifflet
  • une pierre à briquet
  • une petite lampe de secours
  • un niveau
  • un miroir
  • etc….

C’est pratique si vous partez en stage de survie ou en trekking, pour éviter de transporter plusieurs objets !

Les boussoles compactes / mousquetons

Ce sont des petites boussoles gadgets ! Le principal avantage, c’est vraiment que la boussole sera sur votre sac à dos en cas de souci : vous savez quelle est là ! Mais ce n’est pas idéal pour faire une relation carte terrain en plaquant la boussole sur la carte !

Attention aux boussoles hémisphère nord et sud ou mixtes

Si vous achetez votre boussole en boutique, vous aurez la boussole qui correspond à l’hémisphère dans lequel vous vous trouvez !

Car oui, c’est bien différent sur le terrain ! Une boussole hémisphère nord ne vous servira à rien si vous avez besoin de lire une carte en Afrique du Sud par exemple ! Les boussoles ne sont pas calibrées de la même façon (une question de contrepoids, de pole magnétique et géographique que je vous invite à creuser si vous voulez en savoir plus)

Qu’est ce qui justifie les écarts de prix d’une boussole ?

Vous avez du voir des boussoles allant de 10 à 100 euros ! Mais pourquoi des écarts de prix si importants d’une boussole à l’autre ?

La qualité du plastique : il faut choisir une boussole avec un plastique résistant, car elle aura vite fait de se briser à la première chute

La qualité de l’huile : c’est principalement ce qui explique les différences de prix. Les huiles de bonne qualité vont permettre à l’aiguille de se stabiliser rapidement et donc apporter plus de précision (important quand on court)

Maintenant que vous avez choisi votre boussole, je vous propose d’enchaîner avec le tuto : comment s’orienter avec une carte et une boussole.

Un peu d’histoire

La boussole trouve son origine en chine, au XIIe siècle. C’est ce que l’histoire officielle nous livre. Mais, une autre version existe également. Elle nous vient de la Méditerranée. Là-bas, l’aiguille aimantée était auparavant appelée la calamite. Il s’agit de l’ancêtre de la boussole. Ce nom vient du latin qui désigne un roseau servant de flotteur sur l’eau d’un récipient. La calamite se met en rotation grâce à l’aimant naturel. Elle a tendance à se stabiliser en s’alignant sur le nord-sud. Elle pointe toujours vers l’étoile Polaire. À cet effet, la population lui accordait une valeur spirituelle, rattachée à l’intention divine. En ce temps, cette déclinaison de la boussole se traduisait en un talisman.

En Chine, par égard à l’empereur, le sud montré par l’aiguille fut plutôt priorisé que le nord. Leurs cultures les demandent de tourner respectueusement le dos à la Grande Ourse qui fut considérée comme la résidence du « Souverain d’en haut ». Cette aiguille aimantée était très présente au cœur de la civilisation des Persans, des Chinois et des Arabes.

Rapidement, cet outil inspire à la création de la boussole. La structure aimantée trouve sa place dans le pivot. Un fond qui indique les directions cardinales fut intégré à l’ensemble. Cela accroît la capacité de l’instrument et donne plus de précision aux informations.

Comment fonctionne une boussole ?

Dans la plus simple des logiques, les pôles aimantés qui se trouvent sur la boussole sont sensibles aux pôles magnétiques de la terre. Ils interagissent et indiquent naturellement le nord magnétique de la boussole. Il faut savoir que le nord magnétique de la terre attire et vire vers le pôle Sud de l’aimant. En effet, souvent, les gens confondent le pôle magnétique à celui du pôle géographique.

Sachez alors que si vous utilisez une boussole dans l’hémisphère nord, votre appareil cesse de fonctionner une fois dans l’hémisphère sud. Ce phénomène est causé par le lestage de l’aiguille. 

Comment est constituée une boussole ?

Dans sa version la plus simple, cet instrument est composé de plusieurs éléments, en voici la liste.

Le pivot

Cet élément favorise l’orientation de l’aiguille. Elle permet à cette dernière de tourner sans friction. Aucune force externe autre que le magnétique n’agit sur l’aiguille. C’est ce qui confirme sa précision.

L’aiguille

Il s’agit d’un aimant à deux pôles. Celui du nord et du sud. Le nord magnétique est souvent défini par la couleur rouge. Dans bien des cas, ils utilisent de la peinture fluorescente à la place du rouge. En effet, comme le dispositif réagit face aux champs magnétiques, il s’avère interdit de l’utiliser à côté des lignes électriques ou des objets en métal, notamment les panneaux de signalisation.

Le cadran

Celui-ci constitue le corps de l’appareil. Il est nanti d’une graduation en degré, de 0 à 360. Les quatre points cardinaux sont indiqués sur la structure. Comme il s’utilise sur les cartes, il possède une armature transparente qui permet de voir à travers. Il a tendance à tourner pour pouvoir trouver la bonne orientation et mémoriser sa position.

Comment utiliser votre boussole d’une manière optimale ?

La boussole est là pour vous montrer le chemin. Elle vous aide à identifier un point de repère. Par la suite, vous continuez votre route en vous appuyant sur cette nouvelle balise. Certes, elle ne vous procure pas des données GPS hautement précises et sophistiquées. À la place, vous disposez d’un instrument simple sur lequel vous appuyez pour vous orienter. Soyez-en sûre, cet appareil ne manquerait pas de vous montrer le nord et le sud.

Pour l’utiliser, vous n’avez qu’à prendre votre boussole dans la pomme des mains et attendre que celui-ci commence à tomber. En outre, celui-ci est essentiel et indispensable aux quotidiens des randonneurs ou des aventuriers qui se sont plongés au cœur des forêts.

Lors de l’utilisation de votre appareil, pensez à revérifier le nord et le sud. Réeffectuez le geste plusieurs fois pour voir s’il montre le même chemin avant de vous engager.

Comment utiliser votre boussole sur une carte ?

Commencez par poser votre boussole sur le repère où sont inscrits les quatre points cardinaux sur la carte. Alignez le nord de votre instrument avec le « N » de votre carte (le nord géographique). Faites glisser légèrement le cadran de votre boussole pour les faire correspondre. Décelez sur la carte votre position actuelle. N’hésitez pas à le marquer avec une croix pour ne pas vous perdre et pour avoir plus de précision. Vous n’avez plus alors qu’à déplacer parallèlement votre boussole afin de déterminer la direction à suivre. Dans votre calcul, n’oubliez pas de prendre en considération les déclinaisons. Ajoutez quelques degrés pour chaque déclinaison occidentale. Et au contraire, vous en soustrayez lorsqu’il y a déclinaison orientale. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.