Trek et stage de survie : comment procéder pour les réussir ?

Le stage de survie et le survivalisme en général ne sont pas des concepts nouveaux. En effet, l’essor de ces activités en pleine nature remonte à la guerre froide. Mais, elles restent des idées parfaites pour travailler sa condition physique et son caractère, à condition de savoir s’y prendre. Découvrez donc l’essentiel à savoir avant de vous mettre au survivalisme et au trek.

Prévoir le matériel de survie adéquat

Que l’on soit débutant ou expérimenté du survivalisme ou du trek, il ne faut pas négliger l’étape de la préparation. Le bon déroulement du stage en dépend. Il faut donc choisir avec soin tout ce qui sera utile sur le terrain.

En effet, bien qu’ils vous fournissent une liste des matériels dont vous aurez besoin, les organisateurs de la formation ne s’occupent pas de mettre ces équipements à votre disposition. C’est donc à vous de vous débrouiller pour les obtenir.

partir en trek

De tous les accessoires que vous devrez trouver, la gourde métallique constitue un matériel très important. Elle servira à conserver votre eau à boire. Il faut donc que sa capacité soit d’au moins 1 L. Aussi, vous devez absolument acheter un couteau multifonction de belle qualité, et une corde pour vous aider à réagir dans des situations critiques, ou dans des impasses.  

D’autre part, notez que vous devez choisir vos vêtements en fonction des conditions climatiques du parcours ou de l’endroit où se déroulera la formation. De plus, si le stage doit durer plusieurs jours, il faut prévoir un matériel de camping. Bien que la bâche ne soit pas obligatoire, elle peut vraiment vous aider s’il arrivait qu’il pleuve pendant votre séjour. Quant à votre sac de couchage, il doit être choisi en fonction de la saison.

Il faut prévoir de quoi faire du feu. A priori, dans un stage de survie, vous serez formés à faire du feu sans les outils conventionnels. Cependant, il faut se préparer en conséquence pour pallier les éventuels cas d’urgence.

Bien choisir le type de stage

Faire du survivalisme ou du trek est une expérience riche en émotions. Cela vous apprend à dépasser vos limites. Ce sont des opportunités qui permettent de renouer avec la nature. De plus, bien que le confort auquel vous êtes habitués puisse manquer au cours de la période de la formation, l’objectif, c’est d’apprendre à maitriser les éléments qui vous entourent. De ce fait, il faut donc choisir le type de formation en fonction des objectifs que vous souhaitez atteindre.

En effet, les stages varient selon la durée, l’environnement, le thème, etc. Mais leur objectif demeure identique dans la globalité. Il s’agit de former les participants à la débrouillardise en les insérant dans un environnement qui leur est étranger. Ils apprennent donc à se servir d’une boussole et d’une carte, à reconnaitre les plantes et fruits comestibles, et sont initiés aux gestes de premiers secours.

Le stage commando

Celui-ci vous initie à la discipline militaire. L’encadrement est assuré par d’anciens militaires. Vous y apprenez à construire un camp, assurer sa sécurité et faire face à un ennemi.

Le stage de survie grand froid

Ce stage consiste à être mis dans un milieu extrêmement froid. Dans ces conditions extrêmes, les participants apprennent les bases de la survie.

Le stage bushcraft

C’est le stage idéal pour apprendre les techniques artisanales de fabrication en bois. Les participants puisent dans la nature pour confectionner des outils, des objets et des meubles. Les conditions de cette formation sont moins extrêmes, mais les thèmes sont relatifs à la construction et l’hygiène.

Les agences peuvent vous proposer plusieurs autres catégories de formations de survie comme les stages de survie en famille, dans un désert, dans une jungle, un stage de chasse-pêche-cueillette, un stage de survie intensif chaos.

Quel que soit le type de formation, l’encadrement est assuré par un professionnel. Celui-ci peut être un guide expert du milieu de déroulement du stage. Il peut aussi être un ancien militaire. Vous pouvez aussi être accompagnés d’amoureux de la nature qui vous aideront à tirer le meilleur parti de cette aventure.

Bien prévoir son budget de formation trek

La durée et le type de stage sont les éléments déterminants du coût.

Les programmes classiques durent entre deux et quatre jours. Les journées dans ce cas vont de 8 à 17 heures. Les formations proposant une expérience plus intense, comme une initiation au trek, peuvent durer trois jours et deux nuits.

Le coût peut légèrement grimper lorsqu’il s’agit de stage de survie découverte, ou des stages de préparation à la survie urbaine ou en nature. Ces programmes peuvent durer toute une semaine.

Pour ceux qui ne disposent pas d’assez de temps libre, ils peuvent choisir des formules moins coûteuses d’une journée. Ils y apprendront les bases de la survie à travers une promenade dans la nature.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.