L’UTMB : l’ultra autour du Mont Blanc

UTMB

Chaque année, des milliers de coureurs se réunissent à Chamonix autour du Mont-Blanc, pour l’évènement sportif le plus plébiscité de l’été. Une course en montagne sur des sentiers naturels, tout autour du Mont-Blanc, le point culminant fascinant les amoureux de l’alpinisme et d’escalade. Munis d’un matériel obligatoire, d’une réserve d’eau et d’équipements pour l’ultra trail, ces athlètes jouent des foulées et de la tête pour finir les premiers au bout du bout L’Ultra Trail du Mont-Blanc est une expérience incroyable à vivre une fois dans sa vie de coureurs, qui se démarque de la Diagonale des fous ou d’autres courses folles !

L’UTMB, un rendez-vous sportif qui ne se raconte pas 

Qu’on soit sportif doté d’une endurance spectaculaire ou simple amoureux des courses en hauteur, la course en montagne réserve bien des surprises. Et celle du Mont-Blanc n’est pas une exception. Elle consiste, dans la pratique, en un ultra-trail d’une longueur de 170 km parcourant trois pays que sont la France, l’Italie et la Suisse. Une véritable aventure pédestre !

Dix mille mètres de dénivelé sur des sentiers naturels et dans des conditions météo très capricieuses pour des milliers de coureurs intéressés. Ce trajet longue distance offre une véritable épreuve physique où chacun tente de repousser ses limites et de forger son mental. Puis, il faut dire que la vue est spectaculaire, ce qui promet une expérience grisante.

La première édition de l’UTMB se tenait en 2003, sous l’égide du couple Michel et Catherine Poletti avec juste 722 coureurs au départ. Aujourd’hui, la demande de dossard atteint presque les 10 000 personnes ! Plus qu’un simple trail, ce marathon est devenu une sorte de corrida où chacun se bat des pieds et de la tête pour arriver en tête des classements.

ultra trail sac

Autonomie complète et dépassement de soi : des principes directeurs de l’UTMB

Courir sur des kilomètres de route asphaltée peut devenir vite ennuyeux. À côté, un bon trail autour du massif du Mont-Blanc vous promet une aventure riche en surprises. La configuration du terrain varie à chaque tournant, passant de sentiers plats aux reliefs alpins les plus accidentés. Les coureurs auront de quoi s’émerveiller en admirant le paysage du glacier convoité des alpinistes !

Bien qu’ils disposent d’une autonomie compète, les coureurs n’en sont pas moins assistés. De ce fait, les équipes gèrent à leur convenance le temps de repos et les ravitaillements. À cet effet, plusieurs bases vie et refuges partenaires sont installés pour offrir à ces braves le nécessaire en matière de ravitaillement, de repas et de pause.

L’Ultra-Trail est connu pour être une course de l’extrême ; ce n’est pas qu’une question de muscles ou d’endurance. Même si la présentation du certificat médical est obligatoire pour y participer, c’est surtout une volonté à toute épreuve qu’il faudra pour prendre le départ.

le mont blanc

Sept courses, un évènement unique !

Les environs du Mont-Blanc offrent un milieu naturel idéal pour un trail intensif. En principe, ce dernier s’étend sur une semaine. Au total, sept parcours épiques sont proposés aux marcheurs dont la plus importante est, naturellement l’UTMB. Il s’agit de :

  • La Petite Trotte à Léon (PTL), une épreuve d’endurance pédestre couvrant 300 km de hautes routes , qui se fait en équipe de 2 ou 3 (3 obligatoires depuis 2021)
  • La Courmayeur-Champex-Chamonix (CCC), qui suit le trajet international de Grande Randonnée du Tour du Mont-Blanc ;
  • La TDS, « Sur les Traces du Duc de Savoie », dont le circuit relie le Val d’Aoste et la Savoie ;
  • L’Orsières-Champex-Chamonix (OCC), une course de 40 à 70 km faite pour les amoureux des distances moyennes ;
  • La MCC, « De Martigny-Combe à Chamonix », créée en l’honneur des bénévoles et des habitants locaux pour un parcours de 40 km ;
  • La Youth Chamonix-Courmayeur (YCC), un challenge dédié aux débutants et aux jeunes qui souhaitent s’initier au trail.

Comparé au Festival des Templiers, le trail du Mont-Blanc présente moins de courses. Toutefois, la traversée n’en reste pas moins très sportive et éprouvante, un parfait challenge pour un amoureux des sports de nature. Il y a de quoi faire monter l’adrénaline !

UTMB autour du Mont Blanc

L’édition 2021 de l’Ultra Trail est enfin achevée : que retenir de cette rencontre sportive ?

Suite aux retombées de la pandémie du Covid-19, la 18e édition de l’UTMB n’a malheureusement pas pu tenir, contrairement au trail des Aiguilles Rouges. Une décision qui, l’an passé, a déçu aussi bien les coureurs émérites que les nombreux sponsors pour qui cette période est une opportunité unique. Enfin, c’était une situation extraordinaire. Grâce à la volonté de fer du couple à l’origine de cette fête des trailers, l’édition 2021 elle a pu se tenir conformément aux attentes.

François d’Haene, 35 ans, arrive en tête du podium

Le bonhomme français entre définitivement dans la légende de l’Ultra-Trail, en arrivant le premier à la ligne d’arrivée dans les rues bondées de Chamonix avec un temps de 20h 45 min 59s. Un instant mythique pour l’athlète qui en est à son quatrième succès après les éditions 2012, 2014 et 2017. De toute évidence, il est le plus titré de l’histoire de cette course, devant Kilian Jornet.

Le podium des cinq premières places est essentiellement français. François d’Haene est suivi de très près par Aurélien Dunand-Pallaz et Mathieu Blanchard, à quelques minutes d’intervalle. La surprise était générale.

Et qu’en est-il des dames ?

L’Américaine Courtney Dauwalter s’impose en première place avec une facilité déconcertante. Elle enchaîne ainsi la seconde victoire de sa longue carrière sur l’UTMB avec un temps de course estimé à 22 h 30 min, soit une amélioration de deux heures sur l’année 2019. Jusqu’à présent, seule Rory Bosio était parvenue à se hisser à un tel niveau.

Des nouveautés arrivent à partir de l’édition prochaine !

L’entreprise américaine The Ironman Group et l’UTMB Group ont décidé de collaborer pour créer un nouveau parcours mondial qui promet de révolutionner le monde du trail. Dès l’édition prochaine, la compétition sera organisée en quatre formats de courses : 20 km, 50 km, 100 km et 160 km. Ce n’est pas tout.

Le circuit sera disposé en pyramide, de sorte que chaque course donne lieu à une finale importante entre les participants. Et pour y courir, les participants devront miser sur leurs chances de gagner le tirage au sort de l’UTMB. Ces chances sont déterminées à partir de leurs performances sur des courses inférieures que sont « Events » et « Majors ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.