Randonner avec son chien : nos conseils

Randonner avec son chien se révèle être une activité fantastique pour passer du temps avec son compagnon à quatre pattes. C’est une occasion de partager une vraie balade et de se dépenser à deux. Si partir en randonnée pendant 2 heures avec son chien est quelque chose qu’on peut faire sur un coup de tête, c’est bien différent si vous partez faire une randonnée itinérante de plusieurs jours, comme un trekking en montagne ! Vous devez vous préparer et préparer votre chien pour que votre sortie se déroule à merveille. Quelques conseils.

Préparer son chien pour une randonnée

Sur le plan physique comme comportemental, vous devez vous assurer que votre chien peut s’adapter à de nouvelles conditions : votre chien va t-il supporter physiquement une balade de plusieurs jours ?

Faire une visite médicale

Programmez une visite médicale chez votre vétérinaire et profitez-en pour faire un bilan complet de l’état de santé de votre chien. Vérifiez ainsi toutes ses articulations, ses pattes, sa respiration, son cœur… et tous les organes qui seront grandement sollicités durant la balade. Le vétérinaire vous fournira ainsi des conseils sur l’entraînement progressif, adaptés à sa race ainsi qu’à sa condition physique.

contrôle vétérinaire avant de randonner avec son chien

Et vous, ça serait bien aussi de faire un contrôle car même si ça n’est que de la randonnée, ce n’est pas donné à tous les coeurs de pouvoir grimper xx mètres de dénivelé par jour ou parcourir trop de kilomètres : votre chien aura son pass et vous aurez votre certificat médical, de quoi partir rassuré !

Entraîner le chien à la marche progressivement

Tout comme nous, aucun chien ne naît sportif, mais tout comme nous, certains chiens sont prédisposés et d’autres non ! D’autant plus que s’il a l’habitude de passer ses journées à traîner sur le canapé, se lever uniquement pour faire ses besoins ou manger quelques croquettes : alors, il lui faudra plus que de l’entraînement.

En tout cas, ce qu’il faut éviter en premier lieu, c’est de partir pour une rando de 30 km. Comme en canicross, on y va progressivement, on ne met pas son chien sur une course de 10 km pour sa première sortie, tout comme vous ne commencez pas la course par un trail de 100 km !

Vous devez d’abord commencer par un entraînement progressif : faire des séances de marche régulièrement et augmenter la distance à parcourir est la première étape à faire. De plus, faire une randonnée d’une journée et un trekking de plusieurs jours comme le GR20, ce sont deux choses différentes : d’où l’importance d’entraîner votre toutou pour qu’il soit bien préparé.

Penser à l’éducation

Aucun animal ne résiste à la nature. Le mélange de nouvelles odeurs et de nouvelles sensations risquent de le rendre moins obéissant envers vous, plus distraits ! Ainsi, si vous vivez en ville, commencez par une simple promenade de quelques kilomètres pour voir comment il pourrait réagir et se comporter dans la nature.

Il n’est pas étonnant pour un chien de chasse de partir soudainement à la poursuite d’un animal ou tout simplement d’une odeur durant votre balade… sans oublier lorsqu’il trouve quelque chose à manger. Voilà alors toute l’importance d’une bonne éducation au préalable si vous souhaitez qu’il ait un rappel irréprochable. Et cela l’est davantage si vous prévoyez de le détacher sur les GR

Ainsi, la maîtrise de certains ordres basiques comme « stop » et « pas bouger » est de mise afin de l’immobiliser à distance, sans avoir à lui courir après ou qu’il se mette en danger

La nourriture

Avant toute randonnée, il est déconseillé de nourrir votre chien. En effet, il se sentira lourd et sa digestion aura des répercussions sur ses capacités à avancer. Si vous souhaitez lui donner à manger, attendez la pause pique-niquer ou espacez les rations de quelques heures.

Si vous partez sur une balade de plusieurs jours bien sûr c’est différent, votre chien a devoir manger, et surement avoir une alimentation différente : comme vous il va dépenser plus de calorie et devra compléter son alimentation ou augmenter les doses pour compenser la dépense énergétique : demandez l’avis à un vétérinaire, expliquez lui votre projet et sollicitez le pour savoir comme bien nourrir votre chien dans le cadre d’une rando itinérante !

Bien s’équiper pour randonner avec son chien

Pour que votre randonnée avec votre chien se déroule comme il faut, il est impératif de bien vous équiper vous mais aussi votre ami canin ! Une gamelle pliable ou une gourde avec distributeur d’eau sont les indispensables pour le ravitaillement en eau mais la liste de matériel est longue si vous partez plusieurs jours !

Les matériels à préparer

Voici les essentiels à emmener pour votre chien : sac de bat, harnais et ceinture canirando. Il existe cependant différents harnais et ceintures de canirando selon l’utilisation :

  • Harnais simple : il s’agit du modèle le plus adapté pour une sortie d’une journée. Sa structure permet un bon maintien pour le chien et évite le risque de blessures aux cervicales si vous devez l’attacher. Veillez toutefois à bien choisir la taille. Il ne faut pas qu’il soit ni trop grand ni trop petit.
  • Harnais de type sac de bât : tout comme le précédent, ce modèle convient à une balade d’une journée à la différence qu’il est muni de deux sacoches permettant de transporter l’eau ou les croquettes. Toutefois, assurez-vous que le poids de la sacoche ne dépasse pas les 10 % du poids du chien. C’est important pour sa santé et son confort.
  • Ceinture avec laisse amortissante : adaptée à la canirandonnée, cette ceinture vous permet de vous promener les mains libres et d’éviter les gros coups lorsque votre toutou tire un peu.
harnais pour chien en rando

L’eau

En été comme en hiver, l’hydratation est primordiale pour vous comme pour votre chien. En général en montagne, on trouve facilement des points d’eau, dans lesquels le chien pourra directement aller laper ! Il sera de toute façon bien meilleure que vous pour trouver de l’eau si il en a vraiment besoin !

Mais vous devez quand même vous munir impérativement de matos pour aider votre chien à s’hydrater. Pour cela, voici les deux options disponibles :

Gamelle pliable : légère, elle peut également servir aux croquettes, notamment lors des trekkings.

Gourde avec distributeur : pratique, elle vous permet de ne donner que la quantité que votre toutou aimerait boire, sans gâcher de l’eau que vous transporteriez dans une bouteille !

Accessoires

Pour rendre votre randonnée encore plus agréable, voici quelques accessoires à emmener :

  • Une clochette que vous accrochez sur son collier. Vous saurez ainsi qu’il n’est pas loin de vous lorsque vous le détachez.
  • Une lampe LED à accrocher sur son harnais : contrairement à vous, le chien n’a pas besoin de lampe frontale pour se repérer la nuit mais une petite led rouge vous vous permettra de le repérer si jamais vous êtes retardé sur le chemin du retour !

Bien choisir l’itinéraire

Randonner avec un chien implique de bien choisir l’itinéraire, et ce, pour de nombreuses raisons.

Des passages trop techniques

Certains itinéraires comportent des passages trop techniques et souvent à risques, par exemple sur le GR 20 pour ne citer que cette rando : s’ils sont difficiles pour les humains, imaginez comment les chiens le percevront.

chemin trop dur pour un chien

Bien entendu, vous pouvez toujours aider votre compagnon en cas d’obstacles en accrochant une corde à son harnais. Toutefois, s’il refuse d’avancer, n’insistez pas. Vous devez faire demi-tour alors prévoyez directement l’itinéraire en fonction des capacités de votre chien et de l’état du sentier

Vous pouvez déjà vérifier la complexité d’un itinéraire en vous servant des vues aériennes, en étudiant les topos ou en demandant sur les forums de randonnées ce qu’en pensent les autres.

Des zones interdites aux chiens

Certains parcs et réserves naturelles ont un accès partiellement ou totalement interdit aux chiens. Assurez-vous de bien vous renseigner sur le sujet afin de ne pas commettre d’infraction.

Pour cela, pensez à vérifier ces informations sur les sites web des différents parcs nationaux et régionaux.

Promener son chien en laisse ou détaché ?

Habitué de la vie en ville, il est tout à fait normal que vous soyez tenté de détacher votre chien durant votre balade. Comme mentionné plus haut, si votre chien maîtrise parfaitement son rappel, vous n’aurez pas grand-chose à craindre de le laisser se promener à vos côtés sans laisse. Vous devez d’ailleurs comprendre que durant votre randonnée, vous serez amené à faire face à de nombreuses situations où le rappel est indispensable :

  • D’autres randonneurs avec un ou plusieurs chiens : vous connaissez certainement le caractère de votre chien, mais les autres ne le savent pas forcément. En tombant sur d’autres promeneurs (avec un ou plusieurs chiens), vous n’aurez pas toujours besoin de le remettre en laisse avec un bon rappel.
  • Groupe de randonneurs, surtout ceux avec des bâtons, risque de faire peur à votre matou.
  • Joggeurs : beaucoup de chiens aiment courir après les joggeurs pensant peut-être qu’ils jouent avec eux ou qu’ils s’échappent d’eux. Pour éviter toute situation fâcheuse, vous devez pouvoir garder votre compagnon près de vous.
  • Les cyclistes, la vitesse, en particulier s’ils sont en groupe, ont tendance à faire peur aux chiens.
  • Les familles en plein pique-nique, surtout s’il y a du jambon. Voilà une situation qui nécessite également un bon rappel.

Voilà tout ce que vous devez prévoir pour randonner avec votre chien. Les choses à vraiment retenir, c’est une bonne éducation et un bon entraînement afin que vous puissiez vous promener dans de bonnes conditions !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.